Peut-on me licencier pour des absences liées à un burn-out ?

Les conseils de Caroline André-Hesse, avocate associée chez Altana.

Dans une affaire récemment examinée par la Cour de cassation, une salariée, occupant un emploi de chef de produit senior, avait été placée en arrêt maladie pendant plusieurs mois. Fi­na­lement licenciée en raison de la désorganisation résultant de ses absences prolongées, elle avait saisi la juri­diction prud’homale pour contester son licenciement, soutenant que ses arrêts maladie étaient liés à un état d’épui­sement professionnel dû à une surcharge de travail. La cour d’appel avait débouté la salariée de ses demandes, au motif qu’elle n’avait jamais saisi la médecine du travail à ce sujet, ni alerté son employeur de l’existence d’une situation de stress anormal. (..)

See on www.capital.fr