Les réseaux sociaux : récolter ce que l’on a semé

En 2004, Facebook était utilisé par des étudiants pour organiser des fêtes. Twitter évoquait le bruit des oiseaux et MySpace permettait aux ados de publier des photos d’eux avec une drôle de coiffure. Mais, pour la plupart des responsables des centres de service client, les réseaux sociaux ne signifiaient pas grand chose.

See on www.journaldunet.com